DLA - le Dispositif Local d'Accompagnement en Moselle

  • Médiation et travail sur le projet et des buts de la structure :

Des entretiens individuels de chaque salarié, des membres du conseil de surveillance, ainsi que des deux personnes du directoire permettront de comprendre le mode de fonctionnement de la structure. Ces entretiens devraient aboutir à un travail autour du projet de la structure, du rôle attribué à chacun dans la coopérative et à redéfinir les méthodes de prises de fonctionnement et de prises de décision.
La redéfinition de la fonction de chacun devrait permettre la rédaction de fiches de postes réalistes suivant les missions de chacun
Une AG extraordinaire devra être convoquée afin de valider les nouvelles orientations. Le conseil de surveillance devrait voir son rôle renforcé et le rythme de ses réunions plus régulier.
Ramener un fonctionnement démocratique dans la coopérative, en respectant ses fondements, à savoir une personne = une voix
Permettre à la coopérative de retrouver une stabilité, tant au niveau des relations intersalariés, que financière.

  • Autonome financièrement, l'association souhaite maintenant développer un emploi, à mi-temps pour commencer puis selon les finances de l'association, passer à plein temps.

La personne qui occupera ce poste devra aussi assurer une partie des tâches administratives.
L'association aura besoin d'un soutien dans ses démarches d'employeur :
- Mise en place de fiche de poste ciblant clairement les missions allouées au futur salarié.
- Accompagnement  aux formalités administratives (montage de dossier de subvention, d'aide à l'emploi...)
Accompagner l'association dans sa démarche de primo-employeur (aides possibles à l'emploi, formalités administratives...)
Définition du profil recherché : rédaction d'un profil de poste précis (mise en adéquation des compétences de la personne et des besoins de l'association), formalisation des activités du futur salarié, plan de formation (si nécessaire) et accompagnement du futur salarié dans sa prise de fonction, répartition des missions allouées au futur salarié et aux bénévoles.

  • La fragilité et les difficultés des structures porteuses de chantiers d'insertion peuvent être constatées à plusieurs niveaux :

- gestion du temps (les responsables cumulent beaucoup de fonctions et doivent assumer beaucoup de périphéries administratives),
- la gestion financière (traitement et présentation cohérents et à la mesure de l'attente des financeurs, analyse),
- l'obligation de résultats (au regard de la concurrence, de la fragilité des personnes en insertion, de l'insuffisance d'encadrement) ;
Tout ceci au regard des incohérences et des changements des politiques publiques.
Formation individuelle et collective au logiciel ACI

Mettre en place :
- une grille de lecture des comptes passés prenant en considération : le projet associatif, la production, la formation, l'accompagnement social et professionnel, le développement local et partenarial
- des outils pour optimiser la gestion au quotidien
- des outils pour formaliser des prévisions cohérentes
 Aider à formaliser, structurer, fiabiliser la prévision et la gestion financière et du suivi des personnes
Disposer d'un outil favorisant la communication avec les financeurs publics

  • Création d'un poste animation – coordination :

Définition de poste et faisabilité économique du projet, cerner les besoins (nature de la fonction et volume horaire), définir le profil de poste et les compétences requises, recherche de financement, favoriser la mise en relation et en réseau avec d'autres acteurs


© DLA Moselle 2007 | Réalisation KTP Concept